CRISTALLEMAG LUXE jeudi, Jan 1 2015 


CRISTALLEMAG LUXE.

CRISTALLEMAG LUXE jeudi, Jan 1 2015 


 

http://www.cristallestv.com

Directrice de la rédaction

cristalle de la bruyère

XXVIIÈME BIENNALE DE PARIS AU GRAND PALAIS GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014 Le règne des pierres d’exception GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014 Le règne des pierres d’exception vendredi, Sep 5 2014 


XXVIIÈME BIENNALE DE PARIS AU GRAND PALAIS GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014 Le règne des pierres d’exception GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014 Le règne des pierres d’exception.

XXVIIÈME BIENNALE DE PARIS AU GRAND PALAIS GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014 Le règne des pierres d’exception GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014 Le règne des pierres d’exception vendredi, Sep 5 2014 


XXVIIÈME BIENNALE DE PARIS

GRAND PALAIS, DU 11 AU 21 SEPTEMBRE 2014
Le règne des pierres d’exception

Á partir du 11 septembre prochain, la Maison célèbre la pierre et son savoir-faire joaillier à la XXVIIe Biennale des Antiquaires de Paris.

A cette occasion, Cartier dévoilera une collection de Haute joaillerie exceptionnelle, composée d’une centaine de créations éblouissantes qui témoignent de la passion de la Maison pour les pierres d’exception.

Cette majestueuse collection de Haute Joaillerie se laisse aborder par la découverte d’un trésor de pierres précieuses et fines, creusets de lumière, concrétions de couleurs dont les feux se conjuguent à l’infini.
Les pierres choisies par Cartier témoignent de la passion que la Maison leur dédie depuis toujours et du talent mis en oeuvre pour les transformer en parures de Haute Joaillerie.

 

PARIS

Si DIOR, j’´Adore dimanche, Août 31 2014 


Si DIOR, j’´Adore.

Si DIOR, j’´Adore dimanche, Août 31 2014 


Une créatrice talentueuse : Sofia Marlon dimanche, Août 24 2014 


Une créatrice talentueuse : Sofia Marlon.

Une créatrice talentueuse : Sofia Marlon dimanche, Août 24 2014 


 

J’ai découvert pour vous une créatrice de bijoux hors du commun :

Kristelle Marcelin, la créatrice atypique de la marque Sofia Marlon.

C’est en  2012 qu’elle lance la marque Sofia Marlon et « sculpte » sa première collection.

J’ai adoré ses plastrons réversibles « Absolutely Rock » :

– un côté en agneau plongé à porter le jour et un côté python pour le soir.

 

 Bonjour Kristelle, parle nous de toi, qui es tu ?

Bonjour Cristalle, je suis créatrice de bijoux basée à Paris, née en Guyane ayant grandi en Martinique et vécu à Bordeaux. Mes origines sont diverses comme toute femme caribéenne qui se respecte (*;) Clin d’œil) et ma maman est « bata-chinoise », comme on dit communément à Cayenne, c’est à dire de père guyanais et de mère d’origine cantonaise… Mon père, lui, est martiniquais.

Depuis quand crées-tu des accessoires ?

J’ai commencé à créer mes premiers bijoux précisément en mars 2010, en commençant par dessiner des modèles aux formes très chargées, tout droit sortis de mon imagination. Je savais juste qu’il était impératif pour moi, d’associer les pierres fines au cuir. Les accessoires, en l’occurrence les sacs, sont venus un peu plus tard mais de façon assez évidente finalement. J’avais commencé à imaginer le packaging idéal pour les bijoux imposants que j’imaginais, imposants mais dans des tailles diverses. Après rapide réflexion, il m’a paru évident que je m’embarquais dans un casse tête chinois à tenter d’imaginer la meilleure boîte pour chaque bijoux. J’ai alors tout simplement décidé de créer des pochette A4 en cuir pour les cols et pour les bijoux plus grands, de jolis sacs baguette, que la femme pourrait aisément réutiliser pour ses sorties. De là est partie mon envie d’ajouter la pochette ou plus récemment la besace chic, à mes créations. Mais la création de bijoux reste mon activité principale

 

 As tu suivi une formation spécifique ?

Pas de formation spécifique, juste un attrait prononcé pour le beau et une formation en architecture dont les cours d’atelier de conception ont fini d’aiguiser mon goût du détail et pour le travail de minutie. Mon travail est artisanal, hand-made et ne nécessite pas pour l’instant d’appareil spécifique ni de chalumeau. C’est une question de tour de main, de connaissance de la matière et d’une bonne dose d’imagination! Il suffit après d’avoir les bons outils et en double! J’ai beaucoup appris par la lecture de livres spécialisés et en discutant avec mes fournisseurs ainsi que quelques bijoutiers à Paris et en Italie.

 

comment est née cette passion ?

Plus que de passion, je parlerais d’un déclic, qui a précédé la passion. Un flash qui a allumé en moi une passion qui n’est pas prête de s’éteindre. Ce déclic s’est opéré très exactement en octobre 2010 à Torre del Greco, au sud de Naples, le berceau du médaillon, creusé dans du corail et qu’on appelle Camée. Partie visiter un artisan de ce fameux Camée, je suis tout simplement tombée amoureuse, pas de Pascale mais de sa passion au service du bijoux. J’ai trouvé son travail si délicat que je lui ai acheté trois médaillons au lieu d’un. Penché sur son morceau de corail brut, il a commencé à m’expliquer tout le processus de création de son bijou et moi qui était à cette époque en architecture, je me suis alors reconnue dans sa quête du beau et de l’harmonie. De retour à Paris, une semaine plus tard, ma décision était prise, j’allais créer du beau à porter! 🙂

 

Depuis quand exerces tu?

J’ai créé ma marque et mon entreprise en novembre 2011. Je me suis d’abord consacrée à l’image du produit final qui devait pour moi se rapprocher au mieux de la perfection, que le modèle paraisse simple ou plus complexe.
Ensuite seulement, en 2013, j’ai commencé sa commercialisation.

 

 Quels sont les moments les plus intenses que tu as connu dans ton domaine ?

Chaque moment est intense: la création, le choix des matériaux qui est toujours accompagné d’excitation. Il y a également une certaine forme d’intensité dans l’anxiété que j’éprouve dans l’attente de mes livraisons de sacs par exemple que je fais réaliser en Italie d’après mon prototype. J’aime également l’espace temps qui existe entre l’instant où l’image du bijou naît dans mon esprit et le moment où je m’assieds à la table de mon atelier pour débuter le « projet ». Ce moment est réellement jouissif que j’adorerais avoir les impressions d’autres créateurs à ce sujet! 🙂
Mais je crois bien que le moment que je n’oublierai jamais c’est le 19 octobre 2011, le jour où j’ai vraiment réalisé que j’avais trouvé ma voie. C’était lors du tout premier shooting de mes bijoux pour lequel j’avais rassemblé une superbe équipe autour des mannequins… J’avais tout pensé, tout rêvé et l’émotion ce jour là fut grande. Ca a été un plaisir immense, partagé par tous malgré les 13h de prise. Nous avons bien apprécié le champagne à la fin et j’en garde un souvenir mémorable!

Ce shooting a été filmé et est visible sur you tube:

https://www.youtube.com/watch?v=zxy09gHMXLs

 

quels sont les moment qui t’ont fait douter ?

Je n’ai jamais eu réellement de doutes par rapport à mon travail et à ma créativité mais il est vrai que j’ai tellement d’idées que j’aimerais concrétiser rapidement mais qui nécessitent tellement de moyens que souvent je dis que j’aimerais avoir cinq ou dix ans de moins, histoire d’être plus patiente. L’impatience et la spontanéité sont mes plus grands défauts, paraît-il! 🙂

 

comment envisages tu l’avenir ?

A court terme, beaucoup de créations déjà dans tous les petits tiroirs de mon cerveau, à moyen terme, une boutique-boudoir à Paris avec un concept original que j’ai déjà en tête et à long terme, ce même concept aux États-Unis puis aux quatre coins du monde! *:) Heureux

 Où peux t-on trouver tes créations ?

Dans mon show-room au 37 rue de l’Abbé Grégoire dans le 6ème arrondissement où je reçois sur rendez-vous à Paris, dans la boutique Bamboo St-Bart à Saint Barthélémy, à partir du 29 août dans la boutique l’Excellence à Cayenne et n octobre, via un e-shop sur mon site internet.

 Quels conseils donnerais tu aux jeunes qui voudraient enrôler ta profession ?

 D’avoir la passion. Elle entraîne la persévérance car il faut toujours garder en tête que rien n’est simple mais quand la passion et l’amour du métier sont plus forts que tout, tout devient possible! Je leur conseillerais également d’être exigeants d’abord avec eux-même pour ne rien laisser au hasard et trouver cette petite chose qui fera que leur produit se démarquera. Mais encore une fois, tout ça n’est qu’une question de passion.

 

Que penses-tu de la femme dans notre société d’aujourd’hui, son rôle?

Il est prépondérant. Et même s’il reste encore des efforts à faire pour un définitif changement des mentalités, les femmes ne sont et n’ont jamais été le « sexe faible »! Dans un couple, elle est complémentaire à son conjoint, et force très souvent autant de respect que lui quand ils évoluent dans le même domaine, voyez en politique! Je pense que leur propre quête d’accomplissement personnel et d’indépendance les pousse à braver beaucoup de choses, contrairement à leur position il y a 50 ou 60 ans? ce qui en font des « femmes debout », comme on dit aux Antilles. Elles sont de plus en plus fières et elles ont raison, d’autant que la lutte ne date pas d’hier.

On ne peut pas parler de rôle à proprement dit mais plutôt de dessein. Les femmes savent de plus en plus tôt quel choix de vie elles veulent faire, si elle préfèrent d’abord privilégier une carrière ou fonder une famille mais la carrière, donc l’épanouissement personnel prend je pense le plus souvent le dessus car on peut dire qu’aujourd’hui, il n’y a plus vraiment d’âge pour faire des enfants.

 

 Je te laisse le mot de la fin………

Pour terminer cette agréable interview, Cristalle, je citerai simplement deux hommes (eh oui! 🙂 dont certaines des citations sont mes leitmotivs… Tout d’abord Steve Jobs qui disait -«Votre travail va occuper une grande part de votre vie et la seule façon d’être satisfait est de faire ce que vous croyez être un grand travail. Et la seule façon de faire un grand travail est d’aimer ce que vous faites. Si vous ne l’avez pas encore trouvé, continuez à chercher. N’abandonnez pas. Comme tout ce qui concerne le cœur, vous savez que vous le trouverez». Et je rajouterai pour reprendre Paulo Coelho que si cette chose que vous cherchez se trouve derrière une porte sur laquelle il y a écrit « C’est impossible », poussez-la et vous ne verrez plus cette inscription. C’est ce que je tente d’enseigner à mes enfants.

 

 

 

 

 

CRISTALLE DE LA BRUYÈRE

PARIS

CFDA FASHION AWARDS mercredi, Juin 4 2014 


CristalleMAG

imageCe lundi 2 juin, le Lincoln Center à connu un embouteillage de stars pour la remise des CFDA  Fashions Awards.

cet événement est majeure et incontournable pour la mode américaine .

Les CFDA, c’est quoi ?

Le conseil des créateurs de mode américains

(Council of Fashion Designers of America, Inc., CFDA)

est un organisme qui réunit plus de 350 professionnels de la mode aux États-Unis.

C’est la célèbre Diane von Fürstenberg qui le préside depuis 2009. Chaque année, le CFDA organise une remise de prix pour récompenser les meilleurs créateurs.

Une sorte d’Oscars de la mode.

Ma sélection en images :

View original post

CFDA FASHION AWARDS mercredi, Juin 4 2014 


CFDA FASHION AWARDS.

Page suivante »